Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

Ce blog retrace la petite et la grande histoire d'Echenay Haute-Marne sous forme de petits articles, au fil de mes recherches et découvertes généalogiques.

DÉCÈS DE LA DOYENNE D'ECHENAY, MARIE FRANCOIS, NEE BONTUS - ECHENAY - MARS 2018

Publié le 26 Mars 2018 par Petite et Grande Histoire d'Echenay

La doyenne d’Echenay s’est éteinte le 23 mars 2018 à l’hôpital de Joinville (52) à l’âge de 96 ans. Marie BONTUS, épouse de Rémi FRANÇOIS, était née le 6 février 1922 à Trampot (88).

Si ce blog n’a pas pour vocation d’évoquer les contemporains, j’ai néanmoins souhaité faire une exception. D’abord, parce que son « statut » de doyenne du village pouvait le justifier et que c’est un peu de la mémoire du XXème siècle à Echenay qui est partie… Mais surtout parce que j’ai eu la chance de passer de très bons moments en sa compagnie lors de réunions de famille où j’étais invité, bien que ne faisant pas partie de celle-ci…

Je pourrais parler un peu de son investissement à la vie du village, de sa maison fleurie qui obtint de nombreuses récompenses, de ses jardins et potagers qu’elle entretenait jusqu’à très dernièrement, de ses déplacements en vélo sur les chemins jusqu’à un âge avancé pour entretenir et fleurir les nombreux calvaires de la commune…

J’ai plutôt choisi de dresser une généalogie « expresse » pour rester dans le « ton » de ce blog !

Marie Bontus sera inhumée mardi 27 mars 2018 à 14h30 à Echenay.

Sincères condoléances à toute sa famille.

DÉCÈS DE LA DOYENNE D'ECHENAY, MARIE FRANCOIS, NEE BONTUS - ECHENAY - MARS 2018

GENEALOGIE EXPRESSE DE MARIE FRANCOIS, née BONTUS

Génération 1

1) Marie BONTUS, Cultivatrice, fille de Louis Marie Eugène Alzire (1893-1987) et Juliette Jeanne BOISSIER (1886-1965), née le 6 février 1922, décédée à Joinville (Haute-Marne) le 23 mars 2018, avant-veille du dimanche des Rameaux, à l'âge de quatre-vingt-seize ans.

Elle s'est unie avec Rémi FRANÇOIS.

Génération 2

2) Louis Marie Eugène Alzire BONTUS, fils d'Alfred Célestin (°1864) et Marie Eugénie Marguerite BERTINET (1867-~ 1931), né à Trampot (Vosges) le 18 juin 1893, décédé à Joinville (Haute-Marne) le 12 octobre 1987, à l'âge de quatre-vingt-quatorze ans.

Il s'est marié, à l'âge de vingt-six ans, le 22 septembre 1919 à Humberville (Haute-Marne) avec Juliette Jeanne BOISSIER  (1886-1965).

3) Juliette Jeanne BOISSIER, fille d'Antoine Joseph Lucien (°1857) et Marie Victorine THIVET (°1859), née à Annéville-la-Prairie (Haute-Marne) le 19 décembre 1886, décédée à Échenay (Haute-Marne) le 2 avril 1965, à l'âge de soixante-dix-huit ans.

Génération 3

4) Alfred Célestin BONTUS, cultivateur, fils de Théodore (1836-1923) et Françoise Zélie Céline BLONDEL (°1843), né à Morionvilliers (Haute-Marne) le 11 juillet 1864.

Il s'est marié, à l'âge de vingt-six ans, le 3 février 1891 à Trampot (Vosges) avec Marie Eugénie Marguerite BERTINET (1867-~ 1931).

5) Marie Eugénie Marguerite BERTINET, fille de Pierre Thimothée (1845-1928) et Marie Pélagie CHICANAUX (°1845), née à Trampot (Vosges) le 7 avril 1867, décédée vers 1931, à l'âge de soixante-trois ans environ.

6) Antoine Joseph Lucien BOISSIER, cultivateur, fils d'Antoine Simon Pierre et Anne Simone LATARGE, né à Sarcicourt Haute Marne le 17 avril 1857.

Il s'est marié, à l'âge de vingt-six ans, le 23 avril 1883, lendemain de la Pâque juive à Annéville-la-Prairie (Haute-Marne) avec Marie Victorine THIVET (°1859).

7) Marie Victorine THIVET, fille de Nicolas et Marie Euphrasie DESNOUVEAUX, née à Annéville-la-Prairie (Haute-Marne) le 3 juillet 1859.

Génération 4

8) Théodore BONTUS, cultivateur, né en 1836, décédé en 1923, à l'âge de quatre-vingt-sept ans.

Il s'est marié, à l'âge de vingt-sept ans, le 10 juin 1863 à Trampot (Vosges) avec Françoise Zélie Céline BLONDEL (°1843).

9) Françoise Zélie Céline BLONDEL, cultivatrice, née en 1843.

10) Pierre Thimothée BERTINET, tailleur de pierres, né à Trampot (Vosges) le 28 janvier 1845, décédé en 1928, à l'âge de quatre-vingt-deux ans.

Il s'est marié, à l'âge de vingt et un ans, le 29 mai 1866, surlendemain de la Trinité à Trampot (Vosges) avec Marie Pélagie CHICANAUX (°1845).

11) Marie Pélagie CHICANAUX, lingère, née à Trampot (Vosges) le 2 mai 1845, lendemain de l'Ascension.

12) Antoine Simon Pierre BOISSIER, cultivateur.

Il s'est uni avec Anne Simone LATARGE .

13) Anne Simone LATARGE.

14) Nicolas THIVET, cultivateur.

Il s'est uni avec Marie Euphrasie DESNOUVEAUX .

15) Marie Euphrasie DESNOUVEAUX.

 

Sources : Archives Départementales de Haute-Marne

                Archives Départementales des Vosges

commentaires

DOMINIQUE LOUVIOT OU LES DANGERS DE L'EAU ET DU VIN RÉUNIS - ECHENAY 1908

Publié le 6 Mars 2018 par Petite et Grande Histoire d'Echenay dans Faits Divers à Echenay

Source: AD 52

Source: AD 52

Dominique Joseph Jean Baptiste est né le 30 octobre 1858 à Echenay.

Le 25 novembre 1885, il épouse Marie Pauline Victorine Boussel à Gillaumé, petit village voisin. Plusieurs enfants naissent de cette union. Les années passent… Dominique est cultivateur et il se fait aider dans sa tâche par deux aides de culture. Une famille semblable en apparence à beaucoup d’autres du village…

Source: Recensement AD 52

Source: Recensement AD 52

Alors, que se passe-t-il dans la tête de Dominique ce 7 octobre 1908 ? En fin d’après-midi, après avoir pas mal bu, Dominique disparait, les heures passent, il ne rentre pas et on se lance à sa recherche…

Il ne sera hélas retrouvé que le lendemain matin….

Source: Le Petit Troyen - 11 octobre 1908

Source: Le Petit Troyen - 11 octobre 1908

Si à cette époque le grand étang d’Echenay a disparu, remplacé par une prairie, il n’en demeure pas moins que ces étendues d’eau ont causé de nombreux accidents au cours des siècles. L’étang neuf où disparait Dominique n’aura fait que prélevé son dû comme les autres étangs l’avaient fait avant lui.

Contrairement à ce que certains affirment, il n’est donc pas toujours bon de mettre de l’eau dans son vin !

commentaires

TRAGIQUE PARTIE DE CHASSE POUR PIERRE LESEUR ET LOUIS BARBIER - ECHENAY 1906

Publié le 6 Mars 2018 par Petite et Grande Histoire d'Echenay dans Faits Divers à Echenay

Aujourd'hui encore, le weekend est souvent traditionnellement moment de chasse. Chevreuils et sangliers abondent dans les forêts Haut-Marnaises.

En ce samedi 13 janvier 1906, les deux compères Epincelois Louis Barbier et Pierre Leseur, partent pour une partie de chasse dans les bois de Laneuville, à quelques kilomètres d’Echenay.

Ils ne le savent pas encore mais ils vont "lever un drôle de gibier ». Quelques heures plus tard en effet, dans la grande tranche du bois qui va de Laneuville au Bois à Dainville, Louis et Pierre vont découvrir un cadavre.

Source: Le Petit Troyen - 18 janvier 1906

Source: Le Petit Troyen - 18 janvier 1906

Les gendarmes de Poissons, le maire de Laneuville sont bien évidemment prévenus mais personne ne reconnaitra l’individu.

Qui était cet homme ? Que faisait-il là, seul dans les bois ? On ne le saura jamais;

Quelqu'un quelque part a-t-il attendu son retour ?...

 

Source: AD 52

Source: AD 52

L’événement n’est pourtant pas si exceptionnel qu’il y parait. Un an plus tard, c’est dans un autre bois près d’Echenay que l’on retrouvera un autre cadavre inconnu, pendu celui-là !

Et pour ceux qui voudraient en savoir un peu plus sur nos deux compères Barbier et Leseur, cliquez donc sur le lien ci-dessous !

commentaires

LES PATATES D'AUGUSTE JACQUET - ECHENAY 1906

Publié le 6 Mars 2018 par Petite et Grande Histoire d'Echenay dans Faits Divers à Echenay

Source: AD 52

Source: AD 52

La famille Jacquet d’Echenay était vraisemblablement assez aisée comme le montre indirectement le recensement de 1906. On y dénombre le couple et ses 2 enfants, le grand père, la belle-mère et pas moins de 5 domestiques !... Il est vrai que sous ce terme doit plutôt être entendu « aides de culture » que « domestiques ». Peu mécanisée avant la première guerre, l’agriculture a besoin de bras. D’ailleurs, ces « domestiques » sont tous des hommes !

Le travail est rude et il faut en défendre les fruits.

Source: Le Petit Troyen - 10 septembre 1906

Source: Le Petit Troyen - 10 septembre 1906

Alors, quand en septembre 1906, une « pauvre démente » des alentours lui subtilise 100 kilos de pomme de terre, Auguste Jacquet n’hésite pas à porter plainte.

Quelles furent les suites de l’affaire ? Sans doute un simple rappel de la loi… On ne tond pas un œuf…

D’ailleurs, cette pauvre femme en volait-elle aussi ?...

commentaires

ATTENTION, VIRAGES DANGEREUX ! - ECHENAY 1936

Publié le 1 Mars 2018 par Petite et Grande Histoire d'Echenay dans Faits Divers à Echenay

Source: le Progrès de la Côte d'Or - 1 août 1936

Source: le Progrès de la Côte d'Or - 1 août 1936

Qui ne se souvient pas ou n’a jamais entendu parler de l’épicerie Bretonéche à Echenay ?...

La carriole sillonnait la campagne avec ses denrées et approvisionnait les villages des environs. Comme on va le voir, cette paisible et serviable activité n’était pas sans danger.

Mais le hasard faisant parfois bien les choses, le responsable de l’accident était ce brave docteur Renard que l’on connait déjà et qui, « d’agresseur », se transforma en « sauveur »…

Il ne reste plus aujourd’hui qu’un seul commerçant ambulant à desservir Echenay en pain et pâtisseries. Comme on dit, « Pourvu que ça dure !... »

-----------------------------------------------------------------------------------------

Source: le Progrès de la Côte d'Or - 20 juillet 1936

Source: le Progrès de la Côte d'Or - 20 juillet 1936

Martial Wittmer, le secouriste de l’article, est né le 11 février 1906 à Echenay, fils de Jean Camille Wittmer et de Léontine Voguet native de Soulaincourt. Il est cantonnier à Echenay mais également pompier. C’est peut-être à ce titre qu’il emmène les blessés chez le docteur Renard de Poissons.

Il épousera Henriette Rose Jeanne Balssa le 6 septembre 1937 que tout le monde prénomme affectueusement « Tante Rose ». Sa belle vient de Carmeaux dans le Tarn. Elle est postière aux PTT et a été mutée au bureau des PTT d’Echenay. Après leur mariage, ils se fixeront à Gillaumé, petit village distant de 3 kilomètres. Visiblement, le mariage les a beaucoup occupé puisque Rose s’excuse auprès d’une amie de ne pas lui avoir répondu plus tôt.

Martial Wittmer décédera le 3 mars 1992 à l’âge de 86 ans.

Source: Delcampe

Source: Delcampe

commentaires