Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

Articles avec #autour d'echenay - a visiter sans moderation tag

L'APOTHICAIRERIE DE JOINVILLE - XVIeme SIÈCLE

27 Octobre 2014 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Autour d'Echenay - A visiter sans modération

«  Diantre mon bon compaing Epincellois, tu n’as plus mal au dos ?

Ah, mon compaing, ne me pigouille* point ! J’ai souffert comme diable en paradis ! Mais asteur, point de maux !  Ces bonnes mères de l’apothicairerie m’ont fait fort bon remède. Leur huile de petits chiens est miraculeuse !

Diantre, de l’huile de petits chiens ! Qu’est-ce donc ?

C’est miracle pour le dos ! Tu prends deux petits chiots et tu les coupes par morceaux. Tu les mets dans un pot vernissé avec une livre de vers de terre biens vivants et tu fais bouillir environ deux heures à l’âtre. Suivant, tu frottes le mal avec cette huile! Ces bonnes mères m’ont conté que ce bon Ambroise Paré avoit soigné notre bon Balafré (1) avec cet onguent. Il en est fort aise, comme mi. Vois donc, j’ai été soigné comme nostre Prince !

Ah Ah ! A la bonne heure, mon bon compain ! Tu pourras alors faire ton charroi avec moi comme du à nostre maistre ! »

 

Si ce discours est fictif, la recette de l’huile de petits chiens est, elle, bien réelle. C’est à l’apothicairerie de Joinville qu’elle se trouve. Elle était censée soigner les sciatiques et même la paralysie.

C’est en 1567, que la veuve de Claude de Lorraine, 1er duc de Guise, Antoinette de Bourbon et son fils Charles, cardinal de Lorraine fondent, sur l’emplacement de l’ancien Prieuré Saint Jacques, l’hôpital Sainte Croix.

La dévote fit bâtir cet hôpital sur le modèle des hôpitaux italiens de la Renaissance (style hospices de Beaune) afin d’y recevoir les sujets malades et pauvres de l’Abbaye de Saint Urbain mais aussi et surtout de la Principauté de Joinville qui s’étendait alors sur plus de 60 kilomètres.

Placé hors de la ville close, dans un faubourg pour éviter la contamination des populations, l'hospital accueillait riches et pauvres mais séparément. Les plus fortunés devaient alors payer leurs séjours et soins en monnaie ou encore en biens mobiliers ou immobiliers (terres, meubles, vaisselles de valeur, tableaux, bois...). Ceci explique en partie le riche fond que posséde toujours l’hôpital Sainte-Croix, le reste provenant de donations ou de legs.

Hélas, pauvres manants qu’ils étaient, je doute fort que mes ancêtres aient pu un jour profiter des soins des bonnes mères de Joinville. Réjouissons-nous qu’ils aient ainsi épargné deux pauvres chiots !

Pour visiter l’apothicairerie, cliquez sur link

* tourmenter

(1) François de Lorraine, fils d’Antoinette de Bourbon, 1er Prince de Joinville, dit : le " balafré

 

Sources: apothicaireriejoinville.blogspot.fr/ et Territorial TV

Lire la suite

L'AUDITOIRE DE JOINVILLE - 1561

18 Octobre 2014 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Autour d'Echenay - A visiter sans modération

A force d’écumer la grande région d’Echenay sur la trace de mes ancêtres, de salles de lecture des archives en salles de mairies, vous imaginez bien que, parfois, l’idée de prendre l’air était la plus forte.  Et puis pour moi, la généalogie n’est pas qu’une succession de dates que l’on accumule comme autant de trophées. La connaissance la plus complète possible de leur cadre de vie est vite devenue primordiale. Nos aïeux travaillaient, côtoyaient d’autres personnes, voyageaient, etc…

 

Bref, ils vivaient ! Il y avait un « autour ».


En marchant sur leurs traces, j’ai découvert des lieux extraordinaires qu’eux aussi ont pu voir.

Il m’a semblé naturel de vous les faire partager et, si possible, de la manière la plus agréable.

___________________________


Joinville est la métropole du Vallage, à mi-chemin entre Chaumont et Saint Dizier. Située sur la Marne, elle fut le berceau des Joinville, célèbre lignée de seigneurs qui régnèrent sur Echenay (voir Millénium - 1000 ans d'histoire  ). 


L’auditoire de Joinville est en fait l’ancien tribunal de Joinville. Aujourd’hui transformé en musée, il fut bâti en 1561. L’auditoire a ceci de particulier qu’il regroupait tribunal et cellules,  pailleuse pour les pauvres, à la pistole pour les plus fortunés.


Témoignages de 500 ans d’exercice de la justice, les innombrables graffitis laissés par les prisonniers sont des tranches de vie touchantes.


Suivez le guide en cliquant sur link


Bonne visite


 

Source : Film Territorial -Tv

 

 

Lire la suite

METALLUGIC PARK ou l'épopée du fer Haut-Marnais

18 Octobre 2014 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Autour d'Echenay - A visiter sans modération

A force d’écumer la grande région d’Echenay sur la trace de mes ancêtres, de salles de lecture des archives en salles de mairies, vous imaginez bien que, parfois, l’idée de prendre l’air était la plus forte.  Et puis pour moi, la généalogie n’est pas qu’une succession de dates que l’on accumule comme autant de trophées. La connaissance la plus complète possible de leur cadre de vie est vite devenue primordiale. Nos aïeux travaillaient, côtoyaient d’autres personnes, voyageaient, etc… Bref, ils vivaient ! Il y avait un « autour ».


La Haute-Marne et plus particulièrement le Nord de celle-ci, a été, à une époque, le premier département français pour la production de fer. Les alentours d’Echenay (Poissons, Noncourt, Montreuil, etc…) étaient très riches en minerai de fer qui était transformé localement.

 

Ainsi, Echenay avait son fourneau ( voir HAUT FOURNEAU A ECHENAY - 1717 ).

En 1856, le Haute-Marne représente 20% de la production nationale de fonte. Temps béni !

Les fonderies étaient le fleuron de l’industrie Haut-Marnaise, les fontes s’exportant dans le monde entier, paradant pompeusement à chaque entrée du Métropolitain parisien …


Nombreux sont nos ancêtres Hauts-Marnais à avoir usé leur vie à ce rude labeur mais fiers d’avoir contribué à ces réalisations.


Aujourd’hui, le temps a passé. Un lieu raconte l’histoire de cette épopée du fer.

Visitez le en cliquant sur link


Bonne visite !


 

Source : Film Territorial -Tv

Lire la suite

LES CARRIÈRES DE SAVONNIÈRES - De l'antiquité au XXI siècle

18 Octobre 2014 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Autour d'Echenay - A visiter sans modération

A force d’écumer la grande région d’Echenay sur la trace de mes ancêtres, de salles de lecture des archives en salles de mairies, vous imaginez bien que, parfois, l’idée de prendre l’air était la plus forte.

 

Et puis pour moi, la généalogie n’est pas qu’une succession de dates que l’on accumule comme autant de trophées. La connaissance la plus complète possible de leur cadre de vie est vite devenue primordiale. Nos aïeux travaillaient, côtoyaient d’autres personnes, voyageaient, etc… Bref, ils vivaient ! Il y avait un "autour"!


En marchant sur leurs traces, j’ai découvert des lieux extraordinaires qu’eux aussi ont pu voir.

Il m’a semblé naturel de vous les faire partager et, si possible, de la manière la plus agréable.


Pour débuter cette nouvelle rubrique,  j’ai choisi de commencer par la pierre.

La Haute-Marne est un département très minéral. Même en plein champ, au milieu des cultures, la pierre affleure la surface. Le calcaire est partout. Il a fourni la matière pour construire les habitations. Pierre de taille pour les châteaux des plus riches, moellons plus grossiers pour les maisons des autres.

Aujourd’hui, cela donne une sensation curieuse, comme si rien n’avait changé depuis toujours : une sensation d’éternité et d’indestructibilité.


La pierre de Savonnière, petit village du Perthois,  était la star des matériaux de construction du temps jadis. Exploitée depuis l’antiquité jusqu’à nos jours, exportée au-delà des frontières, elle est omniprésente autour d’Echenay. Elle a façonnée églises, chateaux, demeures de maitres de forges, linteaux et cheminées, etc..., autant de lieux que nos ancêtres ont fréquenté.


Je vous invite maintenant à visiter ses carrières en cliquant sur link

Bonne visite !


 

Source : Film Territorial -Tv

 

 

 

Lire la suite