Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

ROBERT DE SAILLY - 8eme seigneur connu d'Echenay - XIIIe siècle

2 Décembre 2014 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Millénium - Les seigneurs d'Echenay- 1000 ans

Robert de Sailly succéda à son père, Guy.

Né semble-t-il  vers 1210, il prit pour épouse Auselix qui lui donna six enfants :

Simon qui lui succédera comme seigneur d’Echenay

Agnes de Joinville, femme de Jean de Faucogney

Beatrix de Joinville, religieuse au prieuré de Notre Dame de Foissy près de Troyes

N… de Joinville, dame de Saint Aoult

N… de Joinville, religieuse à Benoitevaux

Voilà pour l’homme et c’est assez peu.

 

Mais Robert passera à la postérité grâce à des parchemins qui sont aujourd’hui considérés  comme parmi les plus vieux documents connus écrits en langue française.

Par exemple, Robert de Joinville, seigneur de Sailly, notifie en Juillet 1265 qu’il donne à l’abbaye de Saint Mihiel deux hommes, Demenget Boit-de-l’eau, de Bure et Prodemet le Févre.

En échange, il reçoit de l’abbaye deux hommes et une femme, Robert fils de Ferret, de Bure, Poiret, fils de Demange Boit-de-l’eau et Boret, fille de Garnier le Fèvre.

 

robert-de-sailly.jpg

 

« Je Robers de Joinville sires de Saillei faz savoir a toz sealz qui ses lettres verront et orront que jai donei en eschange az religious barons et honestes· labbei et le covent de Seint Michiel de Seint Mihier· Meline ma fame la fille Pariset mon home de Bures· heritauble de peire et de meire entierement si cum droiz hoirs puet et doit heriter et il me ont donee encontre li devant dit abbes et li covens de Seint Mihier une lor famme Rehouz la fille Huguet· de Bures meismes  heritauble ausi de peire et de meireEt por ce que se soit ferme chouze et estauble ai je saellees ses lettres de mon sael qui furent faites lan dou milliaire nostre Signor mil CC et sexante et cinc »

 

Ou encore, ce Règlement de Mile de Saint-Amand et de Hues Waignonces chevaliers, attribuant à Aubri de Varney une indemnité de 10 sous de provenisiens forts, qui lui sera versée par l'abbé de Saint Urbain en raison de l'arrestation d'une voleuse (une larnesse !) dans la maison de l'un de ses hommes.

 

robert-de-sailly-1.jpg

 

«  Je, Robers de Joinville, sires de Sailley, faz savoir à touz celx qui ces lettres verront et orront  que dou descort qui estoit entre l'abbei de Saint Ourbain d'unne part, et Aubry de  Varney d'autre, por la chose à une larnesse que fu prise en l'ostel à un homme le dit Aubri, mes sires Miles de Saint Amant et mes sires Hues Wainonces, chevalier les enont acordez en tel maniere que li diz abbes rent au dit Aubri dis  soulz de forsprovenisiens, sauf ce que la raisons de l'esretage de l'un et de  l'autre ne deperit deriens. Et por ce que ce soit ferme chose et estauble,  je ai mis mon sael en ces lettres. Ce fu fait en l'an de grace mil deux cenz cinquante et neuf anz, en mois de juillet. »

 

Et encore cette donation aux religieuses de Benoîtevaux par Marguerite, dame de Beaumont, avec le consentement de son frère Robert de Joinville seigneur de Sailly, dont relèvent en fief les biens cédés, de ses terrages de Bettoncourt, de ses terres arables et de ses prés, baillés pour neuf setiers de grain, moitié froment, moitié avoine, les variations éventuelles de ce revenu étant au profit ou à la charge de l'abbaye.

 

robert-de-sailly-2.jpg

 

« Je, Robers de Joymville, sires de Saillei, faz à-savoir à-toz ces qui ces lestres verront et orront que madame Marguerithe, dame de Biaumont, ma suers, at denei à-Deu, anaumosne parmenable, à-la-maison et à-dames de Benoite Vaus, de l'ordre de Cistiaus, del'esveschié de Toul,  quanque ele at ou puet avoir au terrages de Betoncort, et totes sesterres arables et ses preiz, le ques choses devant nomeies estient laissies por nuefsestieres de bleif, moitié froment et moitié avoygne; an tel meniere que, se li lais deterrages desus nomeiz et de terres et de preiz desus nomeiz croit ou decroit, li crois et li decrois iert à-dames et à la maison devant nomeie de Benoite Vaus. Et ceste aumosne estfaite par mon lous et par mon    otroi, de cui fié la devant dite chose muet.  Antesmoignaige de veritei, et por ce que ceste chose soit ferme et estable, je, Robers deJoymville, sires de Saillei, ai salees ces lestres de mon     sael, à-la requeste de ma-dame Marguerithe, ma suer desus nomeie.  Ce fut fait an l'an de grace mil et douz cens etcinquante nuef, ou mois de julet. »

 

On découvre aussi de curieuses pratiques comme cet echange entre Robert de Joinville seigneur de Sailly, d'une part, l'abbé et le couvent de Saint-Urbain de l'autre, d'un serf, Orri, de Thonnance, fils de Guillaume Larcenour, contre un autre serf, Girbelot, d'Annonville, chacun des hommes échangés emportant ses biens meubles et recevant les biens immeubles de l'autre.

 

robert-de-sailly-3.jpg

 

« Je, Robers de Joinville, sires de Saillei, fas savoir à toz ciaus qui ces lettres verront et orrunt que j'ai dounei et quitei par leal achange, parmenablement, à l'abbei et au couvent de Saint Urbain, Orri de Thounance, mon home, qui est fiz Willaume Larcenour lui et tout sonmoble,  pour G[irb]elot de Anonville, lor home, li quez m'estachangiez de par lou dit      abbés et lou dit couvent, il et touz ses mobles ausi; et doitdemor[er] li eritages lou devant dit Orri au devant dit Girbelet,  et li eritaiges au devantGirbelet au devant dit Orri. Et pour ce que ce soit ferme  choze et estable, je ai saeleices lettres de mon sael, les quez furent faites an l'an de grace par mil .CC. et sexante cinc,  on mois de mai. »

 

Si Robert de Sailly restera pour l’histoire un petit seigneur de Haute-Marne, au moins était-il un précurseur (involontaire ?) pour l’usage de la langue française dans les actes.

 

Sources :

 - Collection Universelle des Mémoires particuiers relatifs à l’histoire de France

- Histoire généalogique et chronologique de la Maison Royale de France, des pairs et grands officiers de la Couronne –

   Par le père Anselme,    tome 6,

 

- www.rose.uzh.ch

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article