Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

LE PONCEAU D'ECHENAY EN 1900

18 Décembre 2011 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Transports et Moyens de communicaion

Quiconque traverse le centre d’Echenay passe sur un petit pont de deux mètres environ, à peine visible, situé à coté de l’ancien local des Pompiers, après le lavoir, en direction de Pansey. Le ruisseau qu’il enjambe alimente quelques mètres plus en amont le lavoir et la fontaine Saint Jean.

 

Jadis, ce « ponceau » était en bois et, vers les années 1900, il est en bien mauvais état et présente des risques pour la circulation. Il devient urgent de le remplacer mais, comme aujourd’hui, l’administration de l’époque a ses lenteurs, peut être dues aux modifications nécessaires apportées à une propriété dont il a fallu revoir l’alignement.

 

Voici l’histoire des travaux.

 

AOUT 1900

 

PROGRAMME EVENTUEL

Chemin d'intérêt commun n° 51. — Remplacement par un tablier métallique du tablier en bois du ponceau situé dans la traverse d'Echenay. — Le tablier en charpente du. ponceau établi sur le ruisseau d'Echenay atteint la limite de sa durée.
Un projet établi dans le but de le remplacer par un tablier métallique, d'exhausser quelque peu les maçonneries afin d'augmenter le débouché et d'améliorer cet ouvrage aux abords, évalue la dépense à 2.350 »

La partie de cette dépense à la charge du Département, par application du décret du 4 juillet 1895, sera de 58,65 %, soit de (2.350 X 0,5865) soit 1.378
La part de l'Etat, à raison de 41,35% , s'élève à (2.350X0,4135) soit 972

Total égal :. 2.350  

Cette somme serait prélevée, ainsi qu'il a été dit précédemment, sur les disponibilités éventuelles par suite des rabais d'adjudication ou d'autres réductions qui pourraient être
opérées sur les dépenses prévues au programme ferme. [ ]

AVRIL 1901

 

[ ] Enfin, nous ajouterons en prévision, ainsi qu'il a été expliqué précédemment, le projet de construction d'un tablier métallique en remplacement du tablier en bois du ponceau situé
dans la traverse d'Echenay, au passage du chemin d'intérêt commun n' 51. Les dépenses et les ressources afférentes à ce travail sont ainsi détaillées à l'état du programme éventuel de
1901 adopté par décision ministérielle du 30 octobre 1900.

DÉPENSES :
Montant du détail estimatif 2.270 77
Somme à valoir pour dépenses imprévues 79 23

Total :  2.350 »

RESSOURCES :
Quote-part de l'Etat (41.35 %)  972
Quote-part du Département sur centimes extraordinaires (58.65 %). 1.378

 

Etat préparatoire des travaux à comprendre au programme de 1902.

M. le Marquis DE PIMODAN, au nom de la deuxième Commission, lit le rapport suivant :

« Messieurs,

 

Cette reconstruction est d'autant plus nécessaire que le mauvais état du tablier actuel ne permet plus la sécurité quand il passe de lourdes charges, venant de la vallée de la Saulx et destinées à la gare de Soulaincourt.

Ce travail devait être compris dans les disponibilités du ce programme de 1901, adopté par décision ministérielle du 31 octobre 1900.

Si les disponibilités susdites ne permettaient la construction en 1901, nous vous demandons de la décider fermement pour 1902, en priant le Service vicinal de faire, au besoin, les réparations nécessaires pour empêcher les accidents.

La dépense totale, détaillée au programme éventuel de 1901 et déjà approuvée par l'Assemblée départementale, est  de 2.350 francs. »

 

AOUT 1901

 

Projets de travaux subventionnés par l'Etat. — Programme de 1902.

M. DE PIMODAN, rapporteur, au nom de la deuxième Commission, lit le rapport suivant :

1° PROGRAMME FERME

Chemin d'intérêt commun n" 51: Projet de construction d'un tablier métallique dans la traverse d'Echenay.

Ce projet s'applique à des travaux urgents, le tablier en charpente étant complètement usé, de telle sorte qu'on peut même redouter des accidents graves.

Le devis est de 2.770 francs fournis par l'Etat et le Département. Nous vous proposons l'approbation.

 

AOUT 1904

 

Exécution des travaux. — La construction du pontceau, dans la traverse d'Echenay (chemin d'intérêt commun n" 51), dont les têtes ont été dirigées suivant le plan d'alignement
homologué, a apporté une certaine modification à l'accès d'une propriété. Il en est résulté une dépréciation de l'immeuble évaluée 400 francs. Cette indemnité allouée au propriétaire
a donné lieu à un dépassement de crédit de 158 francs de la subvention de l'Etat, rattaché au programme lors du règlement de l'entreprise.

 

Source : Rapports du Conseil Général de Haute Marne des années citée

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article