Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

ECHENAY ET LA GUERRE DE CENT ANS

6 Novembre 2011 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Histoire

A la mort du roi de France Charles VI, le 21 octobre 1422, la France est exsangue. La guerre de Cent Ans a fait des ravages et le royaume n’est plus qu’une ruine.

Les campagnes sont sans culture, la maladie, la faim déciment les derniers habitants.

 

A cette époque, l’armée régulière n’existe pas et l’on recrute de gré ou de force dans le ban et l’arrière ban pour combattre l’ennemi. Mais, comme il n’y a plus d’économie nationale, il n’y a plus de rentrées fiscales et il est parfois assez difficile de payer ces soldats. Alors, quand le roi ne peut plus payer, il les laisse « vivre sur le pays » !  Ils se payent sur les villes prises à l’ennemi, volent, pillent pour subsister. Toutefois, tant que la guerre dure, ils ont une activité (se battre) et l’espoir d’être payé.

 

Mais quand la guerre cesse, loin de chez eux, ils sont livrés à eux même. Ils ne savent plus faire que la guerre ! Alors, comme il faut bien vivre, ils se regroupent et forment des compagnies qui vont ravager les régions où ils passent. « Travaillant » essentiellement pour eux même, ils sont toutefois prêts à se vendre au seigneur qui aura besoin d’eux (pour éventuellement le trahir à la première occasion !) ; ce sont des mercenaires comme il en existe encore actuellement.

 

Ces bandes se multipliant, ils deviennent l’un des maux  qui pèsent le plus cruellement sur les populations.

 

On les appelle les Ecorcheurs !                    Pourquoi Ecorcheurs ?

 

Parce que là ou ils passent, ils « écorchent » le pays, ne laissant aucune ressource aux habitants, ni nourriture, ni biens, ni vêtements, les laissant assez souvent nus comme des vers. De plus, ils ont l’agréable manie de bruler les maisons à leur départ ! Les méthodes sont toujours les mêmes qu’actuellement : tabassages, meurtres, viols, kidnapping, demandes de rançons, etc…

 

S’enhardissant sous l’effet du nombre (une bande peut compter plusieurs milliers de personnes), ils n’hésitent bientôt plus à s’attaquer à des villes entières, à des châteaux, pour en obtenir de bien meilleures rançons que les pauvres hères qu’ils dépouillent de leur peu de biens. De plus, ils s’organisent, chaque bande ayant son « Capitaine », souvent leur ancien chef à la guerre. Ainsi, chose étonnante pour nous, certains sont d’anciens compagnons de Jeanne d’Arc, tel La Hire (de son vrai nom Etienne de Vigolles). Très mobiles, on les retrouve dans toute la France.

Il deviendra donc nécessaire à Charles VII, nouveau roi de France, de les combattre.

 

Alors, qu’ont-ils à voir avec Echenay ?

C’est bien simple : Par une nuit noire de 1438, ils « enlèvent » le château d’Echenay par la force, surprenant le châtelain et son entourage.

Leur capitaine s’appelle FORTEPICE et c’est de lui que je parlerai dans le prochain article de la catégorie Histoire.

 

A suivre...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article