Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

DANS LE CIEL DE HAUTE-MARNE - 1870

2 Juillet 2014 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Guerre 1870

Aujourd’hui, je m’éloigne un peu d’Echenay et je prends de l’altitude car j’ai trouvé ce sujet intéressant.


En 1870, la France est envahie par l’armée Prussienne qui encercle Paris. La tenaille est forte. Pourtant, il faut bien communiquer vers l’extérieur. Les correspondances sont bien souvent interceptées par les Prussiens qui pensent affermir ainsi leur pression sur les Parisiens et les démoraliser.


Mais le français est débrouillard !  

 

Pourquoi ne pas se servir de ballons à air chauds, ces fameux aérostats qui datent d’un siècle à peine ?

La technique est devenue plus sure. Elle permet d’emmener un ou plusieurs hommes avec un peu de fret. Et si on y adjoint des pigeons voyageurs, on pourra communiquer encore plus facilement. Plusieurs colombophiles offrent ainsi des pigeons pour l’expérience.


Bien que risquée pour les « pilotes », l’idée est approuvée et on décide de la mettre en œuvre.

 

Table-des-ballons-1870.JPG


Le 21 septembre 1870, la première tentative est réalisée avec un ballon prénommé « L’Union ». Ce sera un échec, l’enveloppe  se déchire. Mais on poursuit l’expérience. En tout, ce sera 69 ballons qui s’envoleront de Paris.


C’est le 21eme vol qui nous intéresse. Le 29 octobre 1870, le ballon « Colonel-Charras » quitte la gare du Nord. C’est un aérostat de 2000 m3 construit par la compagnie des aérostiers et piloté par Ferdinand Gilles. Il emporte avec lui 6 pigeons voyageurs et 460 kilos de courrier.

 

Ferdinand Gilles                                                                                              Ferdinand  Gilles

 Il s’élève dans les airs et échappe aux tirs prussiens. L'ingénieur Krupp avait pourtant construit pour eux plusieurs canons mobiles autour d'un axe, destinés à atteindre les aérostats au haut des airs ; mais ces gun-balloon, promenés triomphalement dans les rues de Versailles, n'ont jamais arrêté les aérostats.


Au bout de 5 heures de vol, à 17 heures, il se pose à Montigny le Roi en Haute-Marne. Mission réussie ! Peut-être que quelque Epincelloi en voyage vers la région de Chaumont l’aura-t-il vu passer ?


 

Alors, si vous retrouvez dans un grenier haut-marnais un courrier avec cette oblitération (ou ressemblant), vous avez trouvé un trésor !

Cachet-aerostat.JPG

 

 

 

Source : coppoweb.com

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article