Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

CAISSE DE PREVOYANCE AGRICOLE - ECHENAY 1900

18 Décembre 2011 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Agriculture

La deuxième moitié du XIX éme siècle a vu un développement important de l’agriculture :

nouvelles variétés de culture, machinisme mais aussi nouveaux procédés, recours à l’engrais, etc…

 Mais l’agriculture reste l’agriculture, avec ses risques climatiques, ses epizooties, ses maladies agricoles (comme le phylloxéra qui a décimé les vignes) et l’agriculteur cherche des solutions pour s’en protéger.

 Ainsi naitront les caisses de prévoyance agricole et Echenay ne sera pas à la traine du mouvement.

 

                                                 troupeau-vaches-foudroye-Nievre-10-juin-1907                                             Illustration: Vaches foudroyées, agriculteur ruiné

 

AVRIL 1901- Les Caisses de Prévoyance contre la Mortalité du Bétail en Haute-Marne.

Nous avons la satisfaction d'enregistrer l'évolution du mouvement mutualiste agricole qui a récemment pris naissance en Haute-Marne. Des Caisses de prévoyance contre la mortalité du bétail s'organisent dans la plupart des communes il existe des bonnes volontés et des initatives pour les rassembler.

Les Professeurs d'agriculture se font toujours un devoir de provoquer et de guider ces organisations mutuelles que la loi du 4 juillet 1900 a tant favorisées.

Placées maintenant sous l'égide de la loi de 1884 sur les Syndicats professionnels, les petites Caisses mutuelles, si utiles aux cultivateurs peu fortunés, sont à « l'abri des entraves fiscales», et leur nombre augmente rapidement.

 Cette importante question a fait des progrès en Haute-Marne pendant l'année agricole 1899- 1900. Les cultivateurs ont enfin compris les avantages qu'ils peuvent retirer de l'assurance mutuelle et le nombre de ceux qui se prêtent à l'organisation des caisses communales augmente chaque jour.


La situation des caisses mutuelles d'assurance contre la mortalité du bétail établies au 1" mai dernier, dans notre département, est résumée dans le tableau suivant :

 [ ]

En résumé, il existait 41 Sociétés communales se répartissant ainsi :

22 dans l'arrondissement de Chaumont ;
16 dans l'arrondissement de Langres ;
3 dans l'arrondissement de Wassy.

La progression suivie par l'établissement de ces Sociétés est la suivante :


                            Nbre de          Nbre               Nbre                Valeur du
                             Sociétés     d’assurés       d’animaux            bétail assuré

                                                                        assurés


Au 1" mai 1898.      2                  97                  470                         108.400

Au 1" mai 1899.      7                 168                 944                         256.345

Au 1" mai 1900.    41                  831             3.716                      1.001.420

Le total des subventions accordées par l'Etat pour les frais de premier établissement de ces caisses s'élevait à 14.650 fr.

Depuis le 1" mai, il s'est constitué neuf nouvelles caisses dans les communes suivantes : Bricon, Briaucourt, Langres, Vaux-sous-Aubigny, Saint-Broingt-les-Fosses, Rosoy, Damrémont, Humberville, Echenay, ce qui porte à 50 le nombre des caisses d'assurances existant en Haute-Marne.

 

Source : Rapports du Conseil Général de Haute Marne – Avril 1901

 

 

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article