Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

BUSTE DU GENERAL DE PIMODAN

21 Avril 2013 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #General de Pimodan

 

Buste Pimodan

 

 

VERAY Louis.

Ecole Française du XIXe siècle

Général de Pimodan

Buste en bronze sur piédouche signé et daté sous l’épaule VERAY  L.

H : 22 cm

Source : Catalogue OSENAT

 Né le 11 juin 1820 à Barbentane, fils de Joseph Veray et de Marie Chabert. Confié, jeune encore, aux soins de Monsieur Ph. Lacroix, sculpteur à Avignon, il fit de brillants débuts à l'école de dessin de cette ville. Encouragé par ses maîtres, il alla à Paris où il entra à l'école des Beaux-arts. Là, il fut remarqué par l'illustre Paul Delaroche. Son œuvre débute en 1844, il sculptera une quarantaine de statues dont une de Pierre Puget pour le Conseiller Général des Bouches du Rhône, un buste d'arlésienne (type grec) pour l'Exposition Universelle, une moissonneuse endormie, une statue colossale du "Brave Crillon" qui fut inaugurée sur la place de l'Hôtel de Ville à Avignon le 3 mai 1858.

Il sculpta aussi des statues d'inspiration religieuse, des bustes de personnalités en vue et en particulier celui du Comte de Chambord qu'il lui remettra à Frohsdorf (Autriche) et avec lequel il se lia d'amitié (NDLR : Sans doute doit-on voir là son lien avec PIMODAN). Il décède en 1891. Tout comme Hilarion de Puget, Louis Veray sera, par deux mandats, maire de Barbentane de septembre 1865 à septembre 1870 et de mai 1871 à septembre 1874, date de sa démission.

Un extrait de sa lettre de démission : "J'ai trouvé le pays manquant de tous les services nécessaires à son développement commercial et agricole, et je crois être arrivé à le doter de tous les services qui caractérisent une ville...

Nous avons créé un marché quotidien pour fruits et légumes, un emplacement pour l'y installer, un bureau télégraphique, un bureau de poste, un service d'omnibus desservant tous les trains de chemin de fer, un deuxième débit de tabacs....

Nous avons amené la construction du canal d'irrigation par la Compagnie des Alpines, obtenu le classement et l'exécution de plusieurs chemins vicinaux... 120 hectares de montagne ont été ensemencés....agrandi l'église, le cimetière, restauré le bâtiment de l'hospice. J'ai préparé le terrain pour la création d'une succursale de la Caisse d'Épargne de Marseille…"

Source : Barbentane – ses personnages célèbres

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article