Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

A DES GENS EFFRAYES APRÈS DES ÉLECTIONS - POESIE

29 Avril 2012 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Poesies Epincelloises

Ayant trouvé le propos de circonstance, ces quelques vers du Marquis de Pimodan…

 

 

Pourquoi vous troublez-vous, mes frères.

En voyant les partis contraires ?

Pourquoi ces craintes, ces courroux ?

Croyez-vous arrêter le monde ?

Sa course est folle et vagabonde !

Je le sais, mais qu'y pouvez-vous ?

 

Etes-vous la force et le nombre ?

Possédez-vous, massés dans l'ombre,

Des bataillons prêts à marcher ?

La défaite vous semble dure ;

Sachez l'accepter sans murmure.

Si vous ne pouvez l'empêcher.

 

Laissez faire ! Que vous importe,

Puisqu'on vous a mis à la porte ?

Arrivera ce qui pourra !

Quittez vite ces airs moroses ;

Vos aïeux effeuillaient des roses

Malgré l'écho du Ça ira!

 

Je ne crois pas que l'on vous tue,

Et que votre tête abattue

Roule au panier comme jadis.

Le ferait-on, c'est un passage

Qu'il faudrait accepter en sage

Avec un gai De profundis!

 

Pourtant, vendez cher votre vie !

Défendez-vous; je vous convie

A ne pas suivre vos aïeux.

Mais, comme eux, avec un sourire,

Prés de la mort, sachez écrire

Un madrigal pour deux beaux yeux.

 

Source : Le Coffret de Perles noires – Poésies de PIMODAN - Librairie Vannier – Paris 1899 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article