Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

L'ART AU SECOURS DU GÉNÉALOGISTE DE VILLAGE - ECHENAY 1850

8 Mai 2015 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Les monuments remarquables d'Echenay

Vue vers 1850 du moulin du château d'Echenay par F.A PERNOT

Vue vers 1850 du moulin du château d'Echenay par F.A PERNOT

Quand on étudie l’histoire d’un village, on est parfois déçu de ne pas retrouver de figurations anciennes. Echenay n’est pas Versailles ou Paris ! Si ses « Seigneurs » ont laissé de multiples portraits, il y a peu de choses sur le village. Certes, on trouve assez facilement des cartes postales du début du siècle dernier mais il est plus ardu de trouver des représentations plus anciennes.

Mais le miracle arrive parfois…

Le dessin dont je vais parler aujourd’hui est au musée de Chaumont (52), où une parente l’a découvert pour moi. Il est l’œuvre de François Alexandre PERNOT, peintre et dessinateur du XIXeme .

Connu, entre autres choses, pour ses dessins de monuments historiques, François Alexandre naquit à Vassy (52), comme on l’écrivait alors, le 10 février 1793. La petite ville est célèbre pour le massacre d’environ 500 protestants par François de Guise le 1er mars 1562. Pernot y décéda le 3 novembre 1865.

Versailles ou le musée Carnavalet à Paris possèdent des œuvres de Pernot, preuve de son talent. Fils des désordres de la révolution et de l’empire, peut-être a-t-il voulu laisser une trace de monuments qu’il devinait en danger.

En 1847, il participa à un congrès d’archéologie et croqua à cette occasion un certain nombre de bâtiments de la région. Ses dessins, estampes ou peintures ornent maintenant les murs de nombreux musées et offrent au visiteur des vues souvent inédites, soit que les monuments aient disparu, soit qu’ils furent ensuite modifiés.

Son chemin l’amena donc un jour à Echenay où il dessina le moulin du château. C’est un témoignage rare, dressé vers 1850.

Aujourd’hui, la Saulx n’irrigue plus les douves, n’alimentant plus la roue du moulin. Finies les vues romantiques où les belles élégantes se promenaient au bord du petit étang tandis que leurs époux taquinaient la friture à bord d’une nacelle. Il faut bien comprendre que le château se dressait majestueusement face à plusieurs étangs. L’eau faisait véritablement partie du paysage. Du XVIIIe au XXe siècle, les étangs laisseront la place aux prairies naturelles puis aux cultures. Il est bien difficile au touriste de passage d’imaginer cet environnement pas si lointain.

Afin d’en donner tout son lustre, j’ai souhaité le remettre en perspective afin de souligner l’harmonie de cette façade dirigée vers l’Ouest.

Reconstitution de la façade Ouest du château d'Echenay

Reconstitution de la façade Ouest du château d'Echenay

Je voudrais donc dire aux généalogistes que l’espoir est permis ! En ce qui me concerne, je continuerai de chercher une vue du château féodal, désarmé dans un premier temps par ordre de Louis XIV puis détruit avec forces mines et explosifs sous l’impulsion des Pimodan pour créer le château actuel.

Puisse la chance être avec moi !

Remerciements à Nicole B pour cette découverte

Le moulin est au bout à gauche de cette vue

Le moulin est au bout à gauche de cette vue

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article