Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Découvrez l'histoire d'Echenay, petit village de Haute-Marne !

"A CEUX [D'ECHENAY] QUI ONT EXPOSE LEUR VIE POUR LA MONARCHIE" - XVIIe SIÈCLE -

16 Février 2015 , Rédigé par Petite et Grande Histoire d'Echenay Publié dans #Ceux d'Echenay...

"A CEUX [D'ECHENAY] QUI ONT EXPOSE LEUR VIE POUR LA MONARCHIE" - XVIIe SIÈCLE -

Le 24 février 1670, Louis XIV décide la construction de l’Hôtel des Invalides pour abriter ceux de ses armées. La démarche, à priori altruiste, n’est pourtant peut-être pas dénuée d’arrières pensés !

Sa politique guerrière laisse en effet de nombreux infirmes sans ressources, souvent prompts à mendier ou à semer le trouble dans les rues du royaume. Et puis, il faut redorer un peu la pilule de l’armée : L’uniforme a certes son mérite, on peut clamer à la cantonade « J’y étais !...» mais à quoi bon si, blessé, vieux et incapable de gagner sa vie, le roi nous abandonne…

Alors, il décide que «ceux qui ont exposé leur vie et prodigué leur sang pour la défense de la monarchie (…) passent le reste de leurs jours dans la tranquillité ». Il faudra environ 36 ans pour terminer l’édifice et que l’édit prenne enfin vie. Mais qu’importent les raisons de Louis XIV ! Laissons-lui le bénéfice du doute !...

Situé à la campagne (Paris n’est pas encore cette ville que nous connaissons), l’hôtel accueille enfin ses pensionnaires. Il devient même un lieu de promenade où se mêlent anciens militaires, gens du peuple et de l’aristocratie.

Comme ces visiteurs du dimanche, c’est là que j’ai retrouvé la trace de trois Epincelois.

Ces quelques lignes trouvées au hasard sont une plongée dans l’univers militaire du XVIIe siècle, esquissant des vies à la manière des « Trois Mousquetaires » ou, plus tard, de ces fidèles grognards de l’Empire. Fragments qu’il sera difficile de compléter puisque l’état civil conservé d’Echenay ne commence qu’en 1680 !

Mais faisons leur connaissance :

"A CEUX [D'ECHENAY] QUI ONT EXPOSE LEUR VIE POUR LA MONARCHIE" - XVIIe SIÈCLE -

Reçu à l'hôtel le 26 Février 1699

Jean Baptiste dit Leschesnay, âgé de 70 ans, Natif de Leschesnay proche Joinville, Cavalier du Sieur de st Hulien, Regiment Royal Roussillon cy devant Runigny, Corna, et Plessis Praslin, ou il à Servi 32 ans, ainsi que porte son Certificat, et auparavant dit avoir servi 8 ans dans Mazarin, ses blessures et incommoditez le mettent hors de service, et est Catôlique

- Cavallier

- Le 22 mars 1707. Il est decedé a Belisle estant au détachement

Six lignes pour résumer 40 ans de carrière militaire ! Néanmoins, en extrapolant, on y apprend que Jean Baptiste est né vers les années 1630 ce qui en fait l’ainé de son roi. Soldat au Royal Roussillon depuis 32 ans, il y est donc vraisemblablement depuis sa création le 27 janvier 1667 puisque les dates correspondent (1667-1699). Peut-être même y -est-il depuis plus longtemps puisque le Royal Roussillon est issu du Catalan-Mazarin fondé en 1657 ?

Enfin, Belisle dont il est question semble être, d’après les archives des Invalides, Belle Ile en Mer (Le palais). Que faisait-il là-bas à son âge ?... L’état civil du lieu ne confirme pas le décès. Mais est-ce étonnant ?

Comme bien d’autres questions, celle-ci restera sans réponse ! Par exemple, que faisait-il dans ce régiment d’origine catalane levé par Mazarin ?...

----------------------------------------

"A CEUX [D'ECHENAY] QUI ONT EXPOSE LEUR VIE POUR LA MONARCHIE" - XVIIe SIÈCLE -

Reçu à l'hôtel le 9 Juillet 1706

Claude Tisserant dit Montreüil, âgé de 46 ans, Natif de Deschasnay dioceze de Langres, Caporal du Sieur Dampiere, Regiment d'Agenois cy devant Normandie, ou il à Servi 19 ans, portez par son Certificat, et auparavant dit avoir Servi 2 ans dans Piedmont, est devenu asthmatique depuis trois ans ce qui le met hors de Service, Serrurier de son mestier, Catôlique

- Le 15 may 1711. Il est Décedé

Claude Tisserant est donc né vers 1660. C’est pendant la guerre de la ligue d’Augsburg que parait le régiment d’Agenois. Ce corps constitué par l’ordonnance royale du 4 octobre 1692 est donné à Antoine, comte de Choiseul-Beaupré, qui le conduit en campagne en Allemagne dès 1693. *

*Source : Revue de l’Agenais – Tome 46 – Année 1919

Le village de Chassey-Beaupré est situé à quelques kilomètres d’Echenay. Le recrutement s’est donc fait certainement en partie dans la région. Voici une partie du voile levée concernant l’appartenance de Claude à ce régiment !

---------------------------------------------

Charles Raton D'Eschenets paroisse de Bayancourt près Joinville, marié

Là, les renseignements sont laconiques. Tout juste peut-on, ce qui n’est pas rien, en déduire que Bayancourt existait encore un peu vers la fin du XVIIe siècle. Echenay a en effet été créé de la réunion de trois hameaux, Bayancourt, La Cannée et Epincelay. Il ne reste rien des deux premiers. Quelques sarcophages de pierre ont été trouvés il y a bien longtemps au lieu-dit Bayancourt.

---------------------------------------------

Nous n’en saurons pas plus de ces trois Epincelois ! Pourtant, il me plait de les imaginer au combat :

« En avant Montreüil !... »

« Avec toi, Leschesnay ! …»

Plus besoin d’Alexandre Dumas pour entendre les cliquetis des épées…

Sources :

Archives de l’Hôtel des Invalides

Gallica

Wikipédia

Ancestramil.fr

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

plombier paris 09/03/2015 09:00

J'apprécie votre blog, n'hésitez pas a visiter le mien.
Cordialement

Petite et Grande Histoire d'Echenay 02/04/2015 22:20

Merci pour votre encouragement. Excusez mon retard, je n'avais pas vu votre commentaire.
J'irai volontiers visiter le votre mais quel est son nom et son adresse?